Un espace où la discussion est libre à tous sans tabou....Community
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Faire un pataquès / En faire tout un pataquès »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KIKI20
Modérateur
Modérateur


Messages : 1433
Date de naissance : 10/12/1955
Date d'inscription : 13/12/2011
Age : 61

MessageSujet: « Faire un pataquès / En faire tout un pataquès »   Mer 15 Fév - 11:53

« Faire un pataquès / En faire tout un pataquès »

Parler en faisant une liaison vicieuse, faire une faute grossière de langage, faire une grosse gaffe / En faire toute une histoire pour des choses sans importance

A l'origine ce mot pataquès désigne bien ces liaisons pas vraiment dangereuses mais inadaptées que font certaines personnes en parlant
[1] comme dans "elle a cédé-r-à la panique" ou bien "il te parlait-z-à l'oreille", qui sont bien des liaisons "mal-t-à propos"..
Et faire un pataquès signifie bien commettre ce genre de bourde (ce qui peut également se dire "faire un cuir").

Mais d'où vient-ce t'il donc ?
C'est le grammairien Domergue (XVIIIe siècle) qui raconte l'histoire :
« Un jeune homme était au spectacle dans un théâtre, à côté de deux dames richement parées mais dont la conversation montrait bien le peu d'éducation qu'elles avaient reçue. Tout à coup, le jeune homme trouve sous sa main un éventail. "Madame, dit-il à la première, cet éventail est-il à vous ? - Il n'est point-z-à moi. - Est-il à vous, reprend-il en le présentant à l'autre ? - Il n'est pas-t-à moi. - Il n'est point-z-à vous, il n'est pas-t-à vous, dit le jeune homme, ma foi, je ne sais pas-t-à qu'est-ce ! ».
Cette raillerie du jeune homme aurait vite couru dans les cercles de l'époque et serait restée.
L'histoire est-elle vraie ? Nul ne le sait, mais elle est amusante.

Par extension, à la fin du XIXe siècle, le pataquès est ensuite devenu une faute grossière de langage, puis une gaffe grossière.

La signification de la forme en faire tout un pataquès n'a pas d'explication connue. Mais on peut imaginer que quelqu'un qui s'était fait réprimander pour cause de liaison vicieuse aurait répliqué cette version de l'expression.

[1] Il ne s'agit aucunement des liaisons "à la Chirac" qui met toujours un temps d'attente entre la liaison et ce qui suit : ainsi, au lieu de dire "il n'est pas à moi" (prononcez 'pasamoi') comme tout le monde, il dit "il n'est paz...amoi". Ces liaisons-là sont bonnes, bien que manquant de fluidité.
Jamais remarqué ? Ecoutez-le bien à la prochaine occasion !
Revenir en haut Aller en bas
 
« Faire un pataquès / En faire tout un pataquès »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment on arrête ce truc ?! [PV : May]
» Poitiers [86] 30 avril et 1er mai, tournoi 40k en 1750pts
» Faire rire, c’est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre, qu’un distributeur d’oubli ! [PV Tengoku]
» Vaan [Homme à tout faire]
» Tout Ce Que Vous Pouvez Faire Avec De La Vaseline ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Community :: Salons des membres :: Discussion General-
Sauter vers: