Un espace où la discussion est libre à tous sans tabou....Community
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meurtre d'Agnès : le lycéen accusé de viol et d'assassinat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Meurtre d'Agnès : le lycéen accusé de viol et d'assassinat   Dim 20 Nov - 10:19

Meurtre d'Agnès : le lycéen accusé de viol et d'assassinat




Le Collège Cévenol, à Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), où était scolarisée Agnès. Un corps calciné, qui pourrait être celui de l'adolescente, a été retrouvé non loin de l'établissement.Crédits photo : PHILIPPE DESMAZES/AFP



La justice retient la préméditation contre le jeune homme de 17 ans qui avait fourni les indications permettant de retrouver le cadavre de la jeune fille. Une marche blanche devait être organisée ce dimanche matin.


Le lycéen suspecté du meurtre d'Agnès, la collégienne du Chambon-sur-Lignon dont le corps a été retrouvé vendredi soir calciné en Haute-Loire, a été mis en examen pour assassinat et viol, a annoncé samedi le parquet de Clermont-Ferrand. «Elle a été tuée de façon extrêment violente et brutale», a déclaré le procureur de la République , Jean-Yves Coquillat, insistant sur la préméditation de l'acte, pour lequel le lycéen s'était muni «d'objets», qu'il n'a pas souhaité détailler.

«Il a reconnu les faits sans s'expliquer sur ses motivations pour l'instant... La vérité est évolutive, il a fait de très longues déclarations depuis sa dénégation totale, mais pas d'explication cohérentes sur les faits», a encore dit le magistrat, ajoutant que le mineur était «très froid et sans émotion». La mort de la jeune fille remonte à mercredi, jour de sa disparition.

Selon les informations du Figaro, le jeune homme de 17 ans est originaire de Calvisson, un village situé tout près de Nîmes. Une source judiciaire a évoqué que pendant sa garde à vue, qui a pris fin ce samedi, le jeune homme était «assez agité» et qu'il n'avait pas donné de nouvelles indications aux enquêteurs.

Vendredi soir dans les bois de Chambon-sur-Lignon, les gendarmes mobilisés pour retrouver la collégienne disparue depuis mercredi dernier en Haute-Loire, ont découvert son corps calciné près du collège Cévenol International où elle était scolarisée. Des objets retrouvés sur place auraient permis une confirmation rapide de son identité.

Ce sont les indications de l'adolescent soupçonné qui ont conduit les enquêteurs vers la zone où se trouvait le corps.



Agnès était entrée au Collège-Lycée Cévenol International depuis la fin de la dernière année scolaire.Crédits photo : GENDARMERIE NATIONALE/AFP



Le lycéen était sous contrôle judiciaire


Le camarade de la jeune fille, un élève en classe de première au collège-lycée Cévénol, a déjà un passé judiciaire. Mis en examen pour une agression sexuelle sur une mineure en août 2010 dans le Gard, il avait effectué ensuite quatre mois de détention provisoire, avant d'être placé sous contrôle judiciaire fin 2010. Les faits avaient eu lieu à Nages et Solorgues dans le Gard, son ancien lieu de résidence.

«La fois précédente, les circonstances étaient identiques. C'était la même chose sauf que la victime est restée en vie, a dit le magistrat. Il avait un contrôle judiciaire extrêmement strict qu'il respectait. Il était suivi par un psychiatre au Puy-en-Velay, puis par un psychologue dans l'établissement», a-t-il ajouté, insistant sur le fait que le lycéen avait été jugé réinsérable dans l'établissement. Les expertises ont établi «qu'il ne présentait pas de dangerosité, mais la psychiatrie n'est pas une science exacte», a fait voir Jean-Yves Coquillat.

Issu d'un milieu «normal» avec un père professeur, une mère comptable et deux soeurs, le jeune homme avait été «sevré» de son «problème de stupéfiants» «depuis son passage en maison d'arrêt», selon le procureur, et «il ne consommait pas d'alcool dans l'établissement».

Le lycéen a reconnu s'être promené avec Agnès près du secteur de sa disparition et l'avoir «bousculée», selon le procureur. Ce dernier a qualifié les indications données par le jeune homme aux enquêteurs «d'aveux partiels». Ce sont des griffures sur son visage qui avaient dans un premier temps conduit la gendarmerie à le placer en garde à vue.

Vendredi, le père d'Agnès avait lancé un appel à témoins pour retrouver la trace de sa fille. «Je l'avais eue mardi soir au téléphone, tout allait bien. Elle était venue ici parce qu'elle était en crise d'adolescence. Le début avait été difficile, mais depuis septembre, tout se passait bien», a-t-il raconté.

Mais, mercredi en début d'après-midi, la jeune fille a disparu sans laisser de trace. «Elle s'est évaporée dans la nature, avec un sac à main, mais sans son manteau», a expliqué son père qui a tout de suite rejeté l'hypothèse de la fugue. La mère de l'adolescente portait également peu de crédit à ce scénario, reconnaissant le caractère «un peu rebelle» de sa fille mais estimant que cette dernière «se sent bien dans sa tête et dans son collège». Les deux parents, qui vivent à Paris, se sont rendus sur place dès jeudi pour participer aux recherches. Une réunion de crise avait été organisée dans la matinée au collège, avec la participation notamment de la maire, Éliane Wauquiez-Motte, mère du ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez. Avant la découverte du corps, quelque 150 gendarmes avaient sillonné la forêt.

La jeune fille, en classe de 3e, était rentrée au collège-lycée Cévenol International depuis la fin de la dernière année scolaire. Un établissement chic, décrit comme un campus au cœur de la nature, fier d'accueillir nombre d'étudiants étrangers et affichant un coût annuel d'environ 12.300 euros par an en internat.

Une marche blanche devait être organisée ce dimanche matin au Chambon-sur-Lignon à la mémoire de la jeune fille.

Revenir en haut Aller en bas
 
Meurtre d'Agnès : le lycéen accusé de viol et d'assassinat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faites entrer l'accusé
» Internet au service de la politique:Président Alvaro Colom accusé de meurtre
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» Dîner en tête à tête [PV Agnès]
» Faites entrer les accusés ! [Lucrèce, Nicolaï, Aureane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Community :: Salons des membres :: Politiques-
Sauter vers: